LES GRANDS PROJETS

portrait-marie-helene-des-esgaulx-agglo-cobas

« Je poursuis l’engagement pris lorsque j’ai été élue présidente de la COBAS de faire le maximum pour améliorer la circulation sur l’axe A660 – RN 250. Bien que l’axe A660 soit de la responsabilité de l’Etat propriétaire du foncier et que l’axe RN 250 soit de la compétence du Département depuis la sortie Pyla, avec mes collègues Maires, j’ai choisi de mettre en place une politique volontariste en finançant les études préliminaires et préalables à 100 % et les études post DUP à 50 % avec l’Etat qui a lancé l’Appel d’Offres pour les études d’impact qui devraient se dérouler jusqu’en 2019.

La phase de concertation concernant le tronçon compris entre le rond-point de Césarée et celui de Bisserié est intervenue du 9 janvier au 5 février 2017. Les esquisses ont été présentées à la population, par les services de l’Etat. Dans quelques semaines, l’État publiera un bilan de cette concertation et ira plus loin dans les études d’impact pour aboutir à un dossier d’enquête publique qui devrait être finalisé pour juin 2017.  Il est indispensable que nos infrastructures soient dimensionnées correctement pour accompagner le développement économique de notre bassin de vie mais aussi pour améliorer nos conditions de vie au quotidien. C’est un dossier essentiel qui requiert toute notre attention et notre ténacité.

Vendredi 6 octobre 2017 après-midi, l’État a réuni le comité de pilotage en présence des maires et de la nouvelle secrétaire générale de la sous-préfecture. Une réunion qui a permis de faire le point de la concertation inter-services : DDTM33, ARS, DDCS, DRAC, DDPP, DRAAF, DSAc, DIRECCTE, DDSP… et j’en oublie certainement.

C’est maintenant le moment important de la mise au point du dossier d’autorisations administratives avec dépôt du dossier pour instruction mi-octobre. L’ouverture de l’enquête publique préalable est prévue en mars 2018. Il nous a été présenté les premiers plans d’un projet de bretelle de déboîtement et d’insertion sur l’avenue de l’Europe, c’est-à-dire un demi carrefour sud de la RN 250 au niveau de la station service du Leclerc. Cette proposition parait très intéressante. Elle correspond à une demande que nous avions faite pour desservir le pôle de santé directement et soulager le rond point du pôle de santé sur la Hume. Tout arrive…

Il a été question des aménagements paysagers et des écrans acoustiques.

Prochaine réunion en décembre… Bref, on avance même si tout cela peut paraître très long ! Pour notre part nous n’avons pas la main, c’est évidemment l’État qui fixe le timing puisqu’il est maître de l’ouvrage, qu’il assurera la maîtrise d’oeuvre pour la RN 250 et choisit un bureau d’études, une maîtrise d’œuvre privée pour les échangeurs.

Le conseil de la COBAS du 12 octobre a approuvé la convention de financement des travaux transmise par le Préfet de Région, pour une somme de 55 millions d’euros.

Par ailleurs, toujours dans la logique d’améliorer et de sécuriser les déplacements, un rond-point a été créé sur la route de Sanguinet, au niveau du croisement avec la route qui mène à l’aérodrome. »

 

Marie-Hélène DES ESGAULX, Président de, la COBAS