Elodie BERTAND : la marraine Développement Durable de la COBAS est une navigatrice de renom.

 

Une Arcachonnaise Championne de Voile
aux Jeux Olympiques en 2012 ?

Elodie Bertrand, pouvez-vous nous dire quelques mots sur vous et nous raconter votre parcours ?

‘ Je suis originaire d’Arcachon et j’ai toujours navigué avec mes parents étant petite. A l’âge de 16 ans j’ai fait ma première compétition inter lycées à la Trinité-sur-Mer.

A 17 ans nous avons formé avec d’autres filles le premier équipage féminin sur Arcachon. En 2001, j’ai commencé une préparation en vue des jeux olympiques que j’ai dû abandonner pour me consacrer à mes  études.

En effet, j’ai préféré assurer mon avenir professionnel en ayant un diplôme d’ingénieur en maintenance aéronautique mais la voile reste ma vraie passion. ‘

Quel type de course effectuez-vous ?

‘ Je fais du Match Racing, (discipline retenue pour la 1ère fois aux Jeux Olympiques) sur un bateau de type Eliott 6. Il s’agit d’une embarcation néozélandaise de 6 mètres.

Nous sommes un équipage de trois filles. Lors de la course, deux bateaux s’affrontent sur une boucle entre deux bouées qui dure 15 à 20 minutes. ‘

Vous êtes la marraine développement durable de la COBAS, quelles sont les valeurs que vous souhaitez partager et transmettre ?

‘ J’ai accepté d’être la marraine Développement Durable de la COBAS car les actions menées sont en adéquation avec mon mode de vie et mes convictions.

Je suis très admirative de tout ce qu’elle met en place sur le territoire pour préserver l’environnement : les bus électriques, le développement d’un bateau propre et surtout la sensibilisation des enfants à toutes ces problématiques avec par exemple, la visite du centre de tri et de valorisation des déchets.

C’est essentiel pour notre avenir d’agir maintenant sur les adultes de demain.
Toutes ces actions me touchent car elles sont proches de mes valeurs. ‘

Quels gestes faites-vous au quotidien en faveur du développement durable ?

‘ Le Match Racing est un sport propre et cela me tient à coeur. Nous ne transportons jamais les bateaux, nous naviguons avec ceux qui se trouvent sur les lieux des régates, ce qui veut dire que nous n’avons pas à les trainer sur une remorque ni à les embarquer dans des containers jusqu’à l’autre bout du monde.

A titre personnel, j’utilise un véhicule qui roule au GPL que j’ai également équipé d’un générateur d’hydrogène. Je trie mes déchets, j’utilise le vélo dès que cela est possible et pour les déplacements plus éloignés je privilégie le train.’

Quels sont vos prochains rendez-vous sportifs ?

‘ Nous faisons régulièrement des entrainements et des régates avec mes co-équipières, entre Pornichet et Saint-Quay-Portrieux.

Je m’entraîne également avec l’équipe de France en vue des jeux olympiques d’été de 2012 qui auront lieu à Weymouth, en Angleterre. Nous devons cependant patienter quelques mois pour savoir quel est l’équipage choisi pour participer aux J.O dans notre discipline.

En attendant, nous nous en entraînons car nous espérons être retenues !’

En savoir plus sur Elodie BERTRAND.