portrait-marie-helene-des-esgaulx-agglo-cobas

« L’objectif de l’Agglo concernant l’eau potable est d’apporter le meilleur service au meilleur prix. Pour cela, en 2015, le Conseil Communautaire a voté à l’unanimité l’attribution de la nouvelle Délégation de Service Public à la société Veolia Eau, qui a créé, à notre demande, une société dédiée SEEBAS et ce pour une durée de 12 ans, à compter de janvier 2016. Une nouvelle marque est lancée : So’Bass qui devient, en matière d’eau potable, le référent unique pour tous les usagers.

Ce nouveau contrat a été négocié au plus juste pour les usagers, avec une volonté de transparence. Il a été élaboré en mettant un accent particulier sur une gouvernance renforcée de la part de la COBAS.

Concrètement, cela signifie que l’Agglo endosse pleinement son rôle d’autorité délégante en effectuant un contrôle constant et régulier du délégataire, afin de s’assurer au quotidien de la bonne exécution des termes du contrat. Pour cela, nous avons recruté un ingénieur eau. Le contrôle portera notamment sur le rendement du réseau, la production des forages, les investissements pour renouveler les branchements.

Il ne faut pas oublier que grâce aux négociations que nous avons menées, la facture d’eau a sensiblement baissé : moins 32% sur la part délégataire (abonnement et consommation), conduisant à une baisse de 10% sur la facture globale, soit environ 55 € TTC pour une consommation de 120 m 3 (consommation moyenne d’un foyer de 4 personnes).

Après analyse de l’état patrimonial des réseaux et concertation avec les services communaux, plusieurs opérations ont été planifiées sur le territoire de la COBAS pour 2018, pour un montant de 1 440 000 € HT  dont notamment la réhabilitation du forage de Pissens.

Pour aller plus loin, l’Agglo a fait le choix de monter en puissance sur la commune du Teich en créant un réservoir d’eau d’une capacité de 620 m3. Celui-ci a une double vocation de sécuriser cette zone en construisant une réserve en eau significative et d’optimiser la qualité de l’eau en bénéficiant d’une désinfection intermédiaire. Ce réservoir est en service depuis le mois de juillet 2017.

Parallèlement à cela, la télérelève va être déployée sur nos 4 communes et je voudrais indiquer qu’en termes de compteurs connectés, Arcachon est équipé à 88%, La Teste à 88% , Gujan à 96.4% et Le Teich à 98%.

Sur la COBAS, le télérelevé des compteurs d’eau va répondre à 3 enjeux principaux :

  • Il contribue à la maîtrise d’un système complexe composé de plus de 40 000 abonnés et 900 kilomètres de canalisations. Un système qui doit s’adapter à un important pic de consommation en été. Pour faire face à l’augmentation de la population estivale (200 000 habitants en été contre 66 000 le reste de l’année), il est nécessaire de préserver la ressource et de gérer au plus juste la production d’eau.
  • Le télérelevé va aussi permettre de suivre hors saison les nombreuses résidences secondaires et établissements touristiques fonctionnant uniquement en été en surveillant à distance les équipements et les compteurs des particuliers mais aussi de certains professionnels qui ne résident pas sur le Sud Bassin toute l’année.
  • Bien évidemment, le télérelevé des compteurs d’eau contribue à une amélioration de la qualité de service à l’abonné, qui évolue avec l’ensemble des possibilités données aux usagers : suivi de la consommation, déclenchement d’alerte par courriers/sms/mail en cas de surconsommation anormale, pouvant laisser suspecter une fuite par exemple.

La COBAS bénéficie également d’autres avancées majeures en matière de réseaux d’eau intelligents. Différents objets connectés ont ainsi été déployés sur le périmètre au cours des deux dernières années :

  • 520 sondes acoustiques de détection de fuites sur les canalisations
  • 300 capteurs de surveillance des poteaux et bornes incendie, permettant de détecter les ouvertures intempestives de ces équipements essentiels à la lutte contre l’incendie.
  • 5 sondes de surveillance de la qualité des eaux distribuées au niveau des points sensibles tels que Le Pôle de Santé, Aqualand ou encore à proximité des châteaux d’eau.

Comme je m’y suis engagée en début de mandature, je veille à ce que notre délégataire garantisse une gestion optimisée de la ressource en eau, plus de transparence vis-à-vis de l’usager et une modernisation du service à l’usager. »

 

Marie-Hélène DES ESGAULX, Président de l’Agglo

En savoir + sur l’eau des communes de la COBAS