portrait-marie-helene-des-esgaulx-agglo-cobas« Je poursuis l’engagement pris lorsque j’ai été élue présidente de la COBAS de faire le maximum pour améliorer la circulation sur l’axe A660 – RN 250. Bien que l’axe A660 soit de la responsabilité de l’Etat propriétaire du foncier et que l’axe RN 250 soit de la compétence du Département depuis la sortie Pyla, avec mes collègues Maires, j’ai choisi de mettre en place une politique volontariste en finançant les études préliminaires et préalables à 100 % et les études post DUP à 50 %.

La phase de concertation concernant le tronçon compris entre le rond-point de Césarée et celui de Bisserié est intervenue du 9 janvier au 3 février 2017. Les esquisses ont été présentées à la population, par les services de l’Etat. Il est indispensable que nos infrastructures soient dimensionnées correctement pour accompagner le développement économique de notre bassin de vie mais aussi pour améliorer nos conditions de vie au quotidien. C’est un dossier essentiel qui requiert toute notre attention et notre ténacité.

Le 29 Novembre 2017 au siège de l’Agglo, j’ai signé en présence des Maires et du Sous-Préfet, avec le Préfet de Région la  convention de pilotage et de financement des travaux et ce fût une grande étape de franchie.

55 Millions d’euros pour réaliser deux échangeurs l’un à Césarée, l’autre à La Hume et pour doubler la RN 250 entre La Hume et le rond-point de Bisserié à La Teste, avec la création d’une bretelle de déboîtement et d’insertion sur l’Avenue de l’Europe afin de desservir le pôle de santé et le centre commercial de La Teste.

Avant de nous lancer dans ce grand projet, nous avons consulté nos partenaires financiers et nous avons eu très vite l’assurance que la Caisse des dépôts et Consignations financerait ce projet avec la Banque Postale suite à un tour de table financier sur une durée fixe de 40 ans. L’intervention de la Caisse des dépôts est importante car cette dernière n’intervient que dans les grandes collectivités dont les finances et la trajectoire financière sont saines. C’est une vraie caution et une reconnaissance pour notre Agglo.

Ce financement a été adopté par les Conseillers Communautaires le 14 décembre 2017. C’est une grande fierté pour moi en tant que présidente de l’Agglo d’avoir su réunir une énorme majorité sur ce dossier, après un débat d’une grande clarté et d’un haut niveau.

Le 21 mars 2018 a eu lieu la signature des conventions de financement des travaux de l’A660 et de la RN 250. La répartition financière de cette opération se fait de la manière suivante :
Un premier emprunt auprès de la Caisse des Dépôts de 27.5 millions d’euros sur 40 ans, au taux de 1.75 % dont 0.75 % sont indexés sur le livret A.
Un deuxième emprunt de 27.5 millions d’euros sur 30 ans, au taux fixe de 2.22 % auprès de la Banque Postale.

Nous profitons de taux d’intérêts historiquement bas, de conditions de financement extrêmement avantageuses qui nous permettent de lisser dans le temps cet investissement et d’engager des travaux que tout le monde attend depuis des décennies. Le remboursement annuel de ces emprunts s’élèvera à environ 2 200 000 euros pour la COBAS, montant que notre Agglo peut tout à fait assumer.
C’est donc un investissement majeur de 55 millions d’euros sur lesquels la COBAS récupèrera plus de 9 millions d’euros de Fonds de Compensation de la T.V.A. Cette somme servira à financer la poursuite du doublement de la voie  directe jusqu’à l’entrée d’Arcachon.

Le dernier Comité de Pilotage concernant l’amélioration de la circulation sur l’axe A660 RN250 s’est tenu le 26 octobre au siège de la COBAS. Un planning de travaux a été présenté, ce qui a permis aux différents intervenants de coordonner leurs actions.

La première étape sera le doublement de la RN 250 entre le rond-point de La Hume et le rond-point de Bisserié. Les travaux environnementaux sont planifiés début 2019 et le doublement de ce tronçon se déroulera de mars à décembre 2019. A partir de l’automne, seront réalisés les aménagements paysagers ainsi qu’une piste cyclable le long de l’avenue de l’Europe.

Deuxième étape, la partie A660 comprise entre le rond-point de Césarée et celui de La Hume. La phase préparatoire débutera à l’automne 2019 et les travaux s’échelonneront de janvier 2020 à juin 2021. Il s’agira de construire deux échangeurs en lieu et place des ronds-points actuels. Grâce aux ponts, les flux de circulation seront facilités et fluidifiés puisqu’il ne sera plus nécessaire de couper l’A660 pour aller du Nord au Sud. L’A660 servira uniquement à se déplacer sur l’axe Est Ouest.

Durant les 17 mois de travaux, les entreprises feront le maximum pour minimiser les nuisances et la circulation sera maintenue à 2 x 2 voies le plus longtemps possible, à savoir 10,5 mois sur 17.

La COBAS remplit à l’évidence ici son rôle majeur de grande collectivité d’investissements. C’est un dossier essentiel qui requiert toute notre attention et notre ténacité.

Autre chantier d’envergure : le rond-point de  Quincarneau sur la commune de La Teste du Buch. Les travaux à réaliser consistent à aménager un carrefour giratoire de 30 mètres de rayon, un carrefour giratoire à l’entrée de la commune et à réaménager la piste cyclable existante en voie verte. Le montant de l’opération est estimé à  2 450 000 € et la participation de la COBAS s’élèvera au 2/3 soit à  1 641 500 €.»

 

 

Marie-Hélène DES ESGAULX, Président de la COBAS